Syncope
Gil Roman

Brel et Barbara
Maurice Béjart
Cirque Royal
Bruxelles
1-5 mai 2019

15 ans après son dernier passage au Cirque Royal de Bruxelles, le Béjart Ballet Lausanne revient avec deux ballets à l’affiche : Syncope de Gil Roman et Brel et Barbara de Maurice Béjart.

Le profond attachement entre Maurice Béjart et Bruxelles n’est donc pas prêt de prendre fin – depuis ce jour de 1959 où Maurice Huisman, alors directeur du Théâtre royal de la Monnaie à Bruxelles, invita Béjart à réaliser un ballet. Le Sacre du printemps (musique de Stravinski) fut ainsi créé et, avec lui, le Ballet du XXe siècle – qui devint en 1987 le Béjart Ballet Lausanne.

Désigné comme successeur par Maurice Béjart, Gil Roman dirige le BBL et préserve son excellence artistique depuis la disparition du maître en 2007. Par sa recherche et son travail chorégraphique, le directeur artistique fait vivre le répertoire de la compagnie qui demeure un espace de création, comme en témoigne notamment Syncope.

Une syncope, « en musique, c’est un contretemps. Nous parlons de musique syncopée. En médecine, c’est un arrêt ou un ralentissement du cœur. 5 à 10 secondes de perte de connaissance durant lesquelles notre cerveau peut tout imaginer, tout inventer ou tout revoir. » – Gil Roman

Brel et Barbara a été créé par Maurice Béjart en 2001. « Depuis 35 ans, BARBARA, mon amie fidèle, ma sœur, me disait “Je suis la lumière noire !” et je fis une chorégraphie sur L’Aigle noir. Ensuite dans un film long métrage Je suis né à Venise, elle interprétait le rôle principal, la Nuit lumineuse et Jorge Donn était le Soleil. J’ai connu BREL à Bruxelles où je vivais à l’époque avec ma compagnie alors qu’il jouait L’Homme de la Mancha au Théâtre Royal de la Monnaie. Il me disait: “Un jour on fera quelque chose avec Barbara et moi”… » – Maurice Béjart

 

*Attention au marché gris : le Béjart Ballet Lausanne ne peut être tenu pour responsable de tout achat de billets de spectacle hors des billetteries officiellement indiquées sur le site.