• GALERIE PHOTOS
  • EN COULISSES
La porte
Maurice Béjart

En 1970, pour le lancement de la saison de la Brooklyn Academy à New York, Maurice Béjart fait sensation en présentant La porte : un solo sur pointe chorégraphié pour Maïna Gielgud sur la musique de quatre des Variations pour une porte et un soupir de Pierre Henry. Ici, Gil Roman questionne l’identité en confiant, pour la première fois, le rôle à un danseur.

Cette fonction a été désactivée