©Yan Revazov

Diplômé de l’école de ballet du Teatro alla Scala de Milan, Giorgio Madia commence sa carrière de danseur classique dans la compagnie de la Scala. Après avoir rejoint Le Ballet du XXe siècle de Maurice Béjart, il se produit avec le San Francisco Ballet, Aterballetto ou le Zurich Ballet, parmi d’autres. Rudolf Noureev l’invite à le rejoindre dans sa tournée mondiale d’adieu. Ils danseront ensemble deux pièces, dont le duo Le chant du compagnon errant de Maurice Béjart.

Giorgio Madia met un terme à sa carrière de danseur en 1997 pour se consacrer à l’enseignement. Il travaille comme premier maître de ballet au Balletto di Toscana, ainsi qu’au Berlin Ballett de Komische Oper. Il reprend ensuite le Ballet du Teatr Wielki Lódz, en tant que directeur artistique. De 2003 à 2005, il est directeur du ballet et chorégraphe en chef au Wiener Volksoper.

En tant que metteur en scène et chorégraphe indépendant, Giorgio Madia a développé un vaste répertoire depuis 2005, dont 30 créations. Les caractéristiques artistiques de son style – la musicalité, la sophistication, l’humour, une intuition pour l’instant présent ainsi qu’une forte présence de la danse – s’expriment dans ses mises en scène. Appelé à plusieurs reprises au Staatsballett Berlin, Wiener Staatsballett ou au Kammeroper Wien, Giorgio Madia a également chorégraphié et dirigé la cérémonie d’ouverture du Life Ball de Vienne, un des plus grands événements caritatifs du monde pour la lutte contre le sida.

En 2016, il crée Swan Song pour le Béjart Ballet Lausanne, un ballet inspiré par l’héritage artistique de Maurice Béjart.

www.giorgiomadia.com