Tous les hommes…
Gil Roman

Brel et Barbara

Maurice Béjart

Boléro

Maurice Béjart
Bunka Kaikan
Tokyo
13 septembre 2020

La tournée japonaise du BBL initialement prévue en mai 2020 est reportée en septembre 2020 – sous réserve de modifications en fonction des directives gouvernementales pour contrer le COVID-19

Les détenteurs de billets seront automatiquement remboursés ou peuvent demander à un report d’une nouvelle date, sur demande. Pour plus d’informations, merci de contacter: english@nbs.or.jp

 

Tournée japonaise – Galas au Bunka Kaikan, Tokyo

À l’occasion de la tournée du Béjart Ballet Lausanne au Japon, la compagnie sera sur la scène du Bunka Kaikan à Tokyo pour deux galas exceptionnels le 13 septembre 2020, à 13h00 et 17h00.

 

 

La compagnie ouvre l’évènement en présentant pour la première fois en Asie la dernière création de Gil Roman, Tous les hommes presque toujours s’imaginent. Ce ballet est entièrement chorégraphié sur les musiques de John Zorn, l’un des compositeurs majeurs de la musique contemporaine américaine. La densité et la pluralité de son œuvre hors-normes entamée au mitan des années 70, son audace et sa liberté artistique ne cessent d’interpeller et fasciner le directeur artistique du Béjart Ballet Lausanne. Se confrontant à l’ensemble considérable de ses compositions plurielles, Gil Roman s’immerge dans l’univers exploré par le génial multi-instrumentiste de 1990 à 2017… C’est ainsi que pas à pas, d’un mouvement, d’un geste, Gil Roman a entraîné ses danseurs au-delà des murs…

 

Brel et Barbara créé par Maurice Béjart, suit en deuxième partie. « Depuis 35 ans, BARBARA, mon amie fidèle, ma sœur, me disait “Je suis la lumière noire !” et je fis une chorégraphie sur L’Aigle noir. Ensuite dans un film long métrage Je suis né à Venise, elle interprétait le rôle principal, la Nuit lumineuse et Jorge Donn était le Soleil. J’ai connu BREL à Bruxelles où je vivais à l’époque avec ma compagnie alors qu’il jouait L’Homme de la Mancha au Théâtre Royal de la Monnaie. Il me disait: “Un jour on fera quelque chose avec Barbara et moi”… » – Maurice Béjart

 

Le gala se termine avec Boléro, ballet créé en 1961 par Maurice Béjart, sur la musique de Maurice Ravel. Le rôle central – la Mélodie – est confié tantôt à une danseuse, tantôt à un danseur. Le Rythme est interprété par un groupe de danseurs.

 

*Attention au marché gris : le Béjart Ballet Lausanne ne peut être tenu pour responsable de tout achat de billets de spectacle hors des billetteries officiellement indiquées sur le site.

Cette fonction a été désactivée