Deux créations de chorégraphes invités et Boléro de Maurice Béjart pour le retour du BBL au Théâtre de Beaulieu à Lausanne

Du 14 au 19 juin 2024, le Béjart Ballet de Lausanne vous invite à découvrir deux créations envoûtantes au Théâtre Beaulieu de Lausanne. A l’invitation du directeur artistique Gil Roman, deux chorégraphes dirigeront les danseuses et danseurs de la compagnie. Valentina Turcu tout d’abord : la danseuse slovène donnera vie à Hamlet d’après Shakespeare en explorant la folie humaine et la passion. Retrouvant, lui, le BBL pour la deuxième fois, Giorgio Madia présentera Rhapsody in Blue, une célébration de la liberté artistique à travers des styles de danse variés réglées sur la musique de Gershwin. Enfin, Boléro de Maurice Béjart, sur la musique envoûtante de Maurice Ravel, complètera ce programme exceptionnel.

 

Hamlet

D’après William Shakespeare

Chorégraphie Valentina Turcu

« Si ce doit être pour maintenant, ce ne sera plus à venir. Si ce n’est plus à venir, c’est pour maintenant. Et si ce n’est pas pour maintenant, pourtant mon heure viendra. L’essentiel c’est d’être prêt ».Hamlet, William Shakespeare

 

« Je suis à la recherche d’une expression dansée à la fois délicate et directe, explique Valentina Turcu, la danseuse et chorégraphe slovène. Le chef-d’oeuvre de Shakespeare est encore aujourd’hui une des pièces les plus jouées, sans doute en raison de la folie perpétuelle qui nous entoure et qui continue à nous provoquer, à nous fasciner. Ce récit intense est accompagné d’une musique minimaliste. Elle aborde une violence tranchante qui passe par l’agression sauvage, la tromperie, la vengeance, la passion brute, la désillusion jusqu’aux gestes les plus tendres, imprégnés d’amour et de lumière indicible. »

 

Rhapsody in Blue

Chorégraphie Giorgio Madia

 

« Rhapsody in Blue est l’une des créations les plus reconnaissables de Gershwin, une composition clé qui a défini l’ère du jazz et inauguré une nouvelle ère dans la comédie musicale américaine, explique le chorégraphe milanais Giorgio Madia. Ma mise en scène s’écarte principalement de l’imagerie qu’inspire la musique. Le premier élément est le manque de règles, du moins de règles préexistantes. Cela est également lié à une liberté dans différents styles de danse. Ainsi, la forme libre permet de créer une atmosphère unique. » Giorgio Madia retrouve le BBL sept ans après avoir créé Swan Song pour la compagnie.

 

Boléro

Chorégraphie Maurice Béjart
Musique Maurice Ravel

 

« Musique trop connue et pourtant toujours nouvelle grâce à sa simplicité, écrivait Maurice Béjart. Une mélodie –­ d’origine orientale et non espagnole – s’enroule inlassablement sur elle-même, va en augmentant de volume et d’intensité, dévorant l’espace sonore et engloutissant à la fin la mélodie. »

 

*Attention au marché gris : des revendeurs non officiels tel Viagogo proposent des places à la vente à des tarifs exorbitants. Le Béjart Ballet Lausanne décline toute responsabilité en cas d’achat de billets hors des billetteries officielles (ticketcorner.ch, Coop City, Fnac et Manor).

Cette fonction a été désactivée