• GALERIE PHOTOS
Aliziam O-Est
Sthan Kabar-Louët

Aliziam O-Est est une contraction de syllabes faisant référence aux « Alizés » et aux « Vents d’Ouest » qui soufflent tour à tour sur la Nouvelle Calédonie.

L’œuvre est une adaptation dansée, qui retrace les différents temps forts d’une cérémonie coutumière d’Océanie. L’euphorie qui naît à l’approche de l’événement, les gestes rituels de préparation et dégustation du Kava et les danses traditionnelles célébrant les décisions claniques et tribales des grandes chefferies en sont les différentes thématiques.

En Océanie, ces rassemblements sont les garants de la paix au sein du foyer et de la communauté. Cette « adaptation dansée » se pose donc également comme une réflexion sur « l’ensemble des règles non écrites qui déterminent les modes relationnels » au sein d’un peuple, le respect hiérarchique et la recherche du consensus.

La scène du « Kava », moment phare de la cérémonie, traitée avec agilité et humour, met en scène ces fondamentaux, mais également les différents comportements liés à sa consommation, qu’elle se pratique  dans un cadre coutumier ou encore souvent du fait d’un effet de mode et des aspects mercantiles qui l’accompagnent.

Les déplacements rapides des danseurs occupent l’ensemble de l’espace scénique, à l’instar des Alizés qui règnent sur l’Océanie. Costumes originaux et couleurs chatoyantes viennent renforcer l’énergie et l’exotisme émanant de ce ballet, allant jusqu’au mariage des mouvements océaniens et des percussions japonaises.

Aliziam O-Est s’attache à retranscrire des faits réels et à délivrer un message de l’Océanie vers l’Occident, en inscrivant sa démarche artistique dans un témoignage des traditions ancestrales.

 

Sthan Kabar-Louët