23 juin 2018

4 ballets – Presse

Le 22 juin a eu lieu la Première des 4 ballets au Théâtre de Beaulieu Lausanne. La presse suisse a rencontré les chorégraphes et danseurs du BBL lors des répétitions. Revue de presse.

 

24heures, 25 juin 2018

« Envoûtante et apaisante, «Ku», proposition chorégraphique lumineuse de Yuka Oishi, a charmé les spectateurs du Béjart Ballet Lausanne (BBL) vendredi soir au Théâtre de Beaulieu. »

« (Dans Syncope) Sous l’égide de Chronos et au rythme de la musique expressive du groupe Citypercussion, l’ensemble des danseuses et danseurs, tout de transparence et de blanc immaculé vêtus, ont enchaîné sarabande endiablée, semée de beaux ciseaux de jambes tendues pour les femmes et de sauts d’ange contrariés pour les hommes, et minutieuses graphies de bras, sans oublier quelques jolis pas de deux, avant de se lancer dans une course effrénée jusqu’à la syncope en forme de pied de nez. » Article complet à lire ici.

 

Swissinfo, 21 juin 2018

La correspondante japonaise de SwissInfo a rencontré Yuka Oishi dans les studios du BBL et a assisté aux répétitions de 空 Ku. Article et vidéo en japonais ici.

 

La Matinale, RTS La Première, 18 juin 2018

Pour présenter sa nouvelle création, Éclats, Julio Arozarena était l’invité dans La Matinale sur La Première de la RTS. Il parle de son parcours, de sa rencontre avec Maurice Béjart et de sa source d’inspiration. « Souvent, je suis inspiré des autres choses, bien sûr la peinture, souvent la poésie ou la littérature ou un tableau, une photo… » Interview ici.

 

24heures, 14 juin 2018

« « Un ballet réussi doit vous emporter »
Gil Roman, directeur artistique du Béjart Ballet Lausanne, présente le programme d’été de sa onzième saison, quatre pièces éclectiques. » Article à découvrir ici.

 

La Télé, 7 juin 2018

« C’est un ballet (Syncope) qui a fait le tour du monde, qui a beaucoup beaucoup tourné et puis que j’avais arrêté pendant trois saisons. C’était l’occasion de le reprendre aujourd’hui, il y a des nouvelles distributions et en même temps il y a des gens qui l’ont déjà dansé à la création.  Il y a donc un mélange d’énergie nouvelle et de gens qui ont déjà maîtrisé ce ballet. Ce qui est très intéressant. »

Reportage dans les coulisses de Syncope, création de Gil Roman, à voir ici.

 

Vertigo, RTS La Première, 29 mai 2018

Gil Roman a rencontré Pierre-Philippe Cadert et l’équipe de Vertigo sur la Première. Il y aborde son parcours, sa rencontre avec Maurice Béjart, la Compagnie aujourd’hui et le programme des 4 ballets. Interview ici.

 

Go Out, mai 2018

« C’est un plongeon dans le monde onirique de Yuka Oishi. Invitée par Gil Roman à créer une pièce pour le Béjart Ballet, la jeune chorégraphe japonaise a présenté 空 Ku en avant-première lors d’un filage de la troupe qui se prépare pour six spectacles fin juin. La création envoûte. Suspendue sur le fil d’une musique dépaysante, elle met en exergue les danseurs comme autant de personnalités entières et fascinantes dans plusieurs tableaux inspirés de la culture japonaise. Insistant sur le mot «émotion» qui la guide en leitmotiv, Yuka Oishi propose une performance à la fois poétique et tribale qui draine une sensualité dingue et une animalité organique, sans jamais perdre sa dimension spirituelle. » Article complet ici.

 

L’Agenda, mai 2018

« On reconnaît du hang et du taiko dans les rythmes que nous envoie 空 Ku comme des coups droit au cœur. Difficile de contenir son émotion devant une scène où un danseur semble mis à nu, seul, livré aux yeux des autres. Ou plus tard, devant les corps qui tombent fatalement, un à un… Après un instant au sol, les danseurs (humains, animaux, minéraux ?) se relèvent d’une onde commune. Un sentiment puissant nous prend, expliqué en partie par les mots de la chorégraphe :  » dans 空 Ku, il y a une forte énergie vers l’avant.  » »

Cette fonction a été désactivée

asdfBoutique | OFFRE SPECIALE : Un totebag offert pour toute commande!