30 novembre 2019

Cannes ovationne le BBL

Photo 1: Gil Roman et Brigitte Lefèvre sur la scène du Grand Auditorium Louis Lumière du Palais des festivals, à l’issue de la première représentation, lors d’une rencontre avec le public.

 

Cannes ovationne le Béjart Ballet Lausanne

Deux représentations à guichets fermés, 5000 spectateurs ovationnant le Béjart Ballet Lausanne : invitée à ouvrir la 22e édition du prestigieux Festival de danse de Cannes par Brigitte Lefèvre, ex-directrice de la troupe de l’Opéra de Paris, qui signe sur la Croisette une troisième édition de ses « coups de cœur », la compagnie de Gil Roman a ébloui vendredi et samedi le public d’une quinzaine comptant désormais parmi les plus grand rendez-vous de la danse.

 

« Un rêve esthétique devenu poétique » pour le maire David Lisnard, qui rendait hommage tant à l’œuvre de Maurice Béjart qu’au travail artistique et de créations de Gil Roman depuis plus de dix ans. Dans le Grand Auditorium Louis Lumière du Palais des Festivals, le directeur du Béjart Ballet Lausanne présentait sa création Tous les hommes presque toujours s’imaginent, musique John Zorn, dévoilée en avril dernier à l’Opéra de Lausanne, et Béjart fête Maurice, morceaux choisis de grands ballets du fondateur du BBL, mis en scène par Gil Roman.

Au lendemain de cette nouvelle étape cannoise, le BBL reprendra le chemin de son studio lausannois pour quelques jours de répétitions intensives, avant de s’envoler pour les Fêtes à Athènes, le 18 décembre prochain. Attendu au Alexandra Trianti Hall, elle se présentera dans un tout autre programme, La Flûte enchantée (du 20 au 30 décembre).